À quoi sert la contre-visite médicale ?

Quand vous êtes employeur et que vous recevez des arrêts maladie de vos salariés, cela coûte cher à l'entreprise. Déjà parce qu'il faut verser des indemnités aux salariés même quand ils sont absents. Mais aussi parce que vous aurez à les remplacer. Généralement, vous ferez appel à un intérimaire. Sans oublier que pendant ce temps-là, c'est toute la production et l'organisation de l'entreprise qui seront impactées.

Quand y a-t-il une contre-visite médicale?

Aussi quand vous trouvez qu'un salarié est trop souvent malade et que vous doutez du bien-fondé de ses arrêts, il ne faut pas hésiter à demander une contre visite médicale. Cette contre-visite médicale permet de :
  • lutter contre la fraude. En effet, si le médecin trouve que l'arrêt n'est pas justifié, le salarié est tenu de reprendre le travail au plus vite. Et en attendant, son employeur peut suspendre le versement des indemnités
  • prévenir l'absentéisme au travail.

Une contre-visite médicale a toujours lieu pendant les heures de présence obligatoire à la maison. Ce sera donc le matin entre 9 et 11 heures ou l'après-midi entre 14 et 16 heures. Il faut vraiment que le salarié soit chez lui et accepte de laisser entrer le médecin chargé de la contre-visite médicale. À défaut, ce sera considéré comme une fraude !

Par contre, il peut arriver que le médecin généraliste accorde un arrêt maladie sans restriction d'horaire. Dans ce cas, la contre-visite médicale est impossible puisque le salarié est autorisé à s'absenter à tout moment !